SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 June 2022, Sunday |

Elias Zoghbi: La menace de Nasrallah n’est rien

Le secrétaire général du « Hezbollah » Sayyed Hassan Nasrallah a choisi le moment de son apparition télévisée pour viser le cuirassé israélien « Sa’ar 5 » au début de la guerre de juillet…

Sous le toit de ce timing et de ses connotations militaires cryptées, les messages de Nasrallah ont progressivement confronté la « nouvelle phase » et le « grand et dangereux développement du champ » représenté par l’arrivée par Israël du navire de production grec pour commencer à extraire le pétrole et le gaz du « Karesh ». champ.

Dès que Nasrallah a terminé son discours télévisé, Israël a rapidement accepté le défi et envoyé ses combattants voler à moyenne altitude dans l’espace aérien libanais, jusqu’à la capitale, Beyrouth.

Alors que le ministre israélien des Finances Avigdor Lieberman a répondu aux menaces du secrétaire général du « Hezbollah », en disant : « Personne ne nous dictera si nous extrayons ou non du gaz de nos eaux. Israël continuera à prendre des décisions en fonction de ses intérêts seulement sans tenir compte des menaces. »

Pour plus d’informations sur ce dossier sensible, Elias Al-Zoghbi, l’écrivain politique, nous a joint par téléphone.