SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

En chiffres. Le Liban sur la liste des pays défaillants

Il semble que l’État libanais ou le reste de ses membres soient engagés dans des choses qui peuvent être plus importantes que nous ne le sommes maintenant, et notre classification des pays les plus défaillants du monde après le Soudan, le Yémen et la Somalie n’est pas une chose étrange, et si les chiffres reflètent même d’une certaine manière la réalité de la situation, la réalité des Libanais est amère et les chiffres sont clairs.
Selon les statistiques internationales et les chiffres de 2021, le Liban s’est classé au 34e rang international en termes d’échec.
Sur la question des réfugiés, le Liban compte 1,7 million de réfugiés, la plus grande proportion mondiale par rapport à la taille et à la population du pays.
En parlant de dette publique, représentant 161% du PIB et le taux de contrebande d’argent à l’étranger, les chiffres montrent qu’elle a dépassé 9 milliards de dollars, tous destinés à des politiciens influents, des banquiers et très peu de déposants.
En termes de corruption, le Liban est arrivé à la 154ème place, l’un des rangs les plus élevés, et plus sérieusement, les niveaux d’inflation sont menacés au-dessus du seuil de 200%.
En ce qui concerne le chômage, les chiffres peuvent être imaginaires, mais selon le Centre des statistiques, ils sont supérieurs à 60%.
Pour les pays débiteurs, le Liban a terminé troisième après le Japon et la Grèce, le Japon ayant une économie forte, la Grèce commençant à payer ses dettes au FMI et le Liban, selon les statistiques de 2020, avait un taux d’endettement de 61,8% par rapport au PIB.