SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Haroun met en garde contre la propagation de la variole du singe

La crise des hôpitaux privés est revenue sur le devant de la scène, et la première victime en sera le citoyen. Les banques doivent assurer l’argent pour les hôpitaux, pour être en mesure de garantir à tout moment les traitements nécessaires au patient.

Alors que la variole du singe (monkeypox) commence à se répandre dans plus de 10 pays, les hôpitaux vont-ils faire face à ce virus à la lumière de la crise financière étouffante dont ils souffrent ?

Selon Haroun, le citoyen va mourir dans son domicile car il ne pourra pas payer les frais d’hospitalisation, et car les hôpitaux ne pourront pas assurer le traitement. Et il a ajouté qu’une catastrophe est inévitable si le pays est témoin d’une grande épidémie de variole du singe.