SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Hausse des prix des produits de base si le dollar douanier sera approuvé

90% de la consommation du Liban dépend des importations.
Alors que l’État respectait les droits de douane et de taxe sur la valeur ajoutée ou sur les marchandises importées sur la base de 1500 livres libanaises, nous sommes aujourd’hui confrontés à un changement radical des prix si la valeur du dollar douanier est augmentée en fonction du taux de change Sayrafa, qui est actuellement de l’ordre de 21000LL.

Les droits de douane sur les marchandises importées varient de 5% à 40% de la valeur du produit et varient également en fonction de la qualité du produit, tandis que la valeur de tva est fixée à 11%.
Dans la pratique, les augmentations du prix initial de chaque produit importé de l’étranger varieront de 10 à 15, à 45%, selon Mohammed Shamseddine, chercheur à l’International Information Company.
Selon lui, l’Etat estime que les droits de douane, qui s’élevaient en 2021 à 471 milliards de livres libanaises, passeront à 3382 milliards de livres, mais la taxe la plus importante sera sur la TVA, dont les recettes en 2021 ont été estimées entre 2404 milliards de livres et 12 575 milliards de livres libanaises.

Par exemple:
– Le téléphone, qui était au prix de 10 millions et 500 000LL, sera d’environ 12 millions et 600 000LL.
– La voiture, dont le prix était de 200 millions LL, atteindra le prix de 290 millions de livres libanaises.
– L’ordinateur, qui était au prix de 10 millions LL, sera sur le nouveau prix 11 millions LL malgré être exonéré de taxes.
– Le parfum, qui était au prix d’un million de livres libanaises, sera plus tard au prix de 1.250.000 LL.

Pour les produits alimentaires les plus touchés par le dollar douanier, par exemple :
– Pommes de terre qui atteindront environ 5 367 000 LL par tonne.
– Café à environ 1.998.000 LL par tonne.
– Le riz atteindra également environ 749 000 LL

Enfin, on ne sait pas encore si le prix de l’essence seratouché par la hausse des droits de douane.
Selon Maroun Shammas, directeur de l’Assemblée générale des sociétés importatrices de pétrole, le dollar douanier pour les produits pétroliers est différent du droit de douane imposé sur d’autres marchandises, appelé taxe qualitative qui n’est pas conforme au droit de douane normal et il est déterminé par le Conseil suprême des douanes, qui n’a pas encore pris de décision à ce sujet.

Beaucoup de questions tournent autour du prix de tous les biens importés, et on ne peut que dire que « Dieu aide les Libanais ».