SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Introduction au bulletin d’information de Sawt Beirut International : Deux scandales en une journée!

Le président du Parlement, Nabih Berri, a réitéré l’appel des commissions parlementaires mixtes à se réunir, afin de discuter à nouveau de la loi sur le contrôle des capitaux. Berri a justifié l’appel en soulignant que les éclaircissements demandés par le parlement au gouvernement lui ont été fournis via un mémorandum qui lui a été envoyé aujourd’hui. Est-il vrai que le gouvernement a répondu aux éclaircissements demandés en une journée, voire en moins de vingt-quatre heures? Les piliers du système ont-ils accepté d’assujettir les gens et d’adopter le projet de loi sur le contrôle des capitaux? La réponse est mardi…

Entre-temps, les pratiques du ministère des Affaires étrangères concernant les élections des expatriés sont devenues un scandale. Au lieu que le ministère concerné cherche à faciliter les élections des Libanais dispersés dans le monde, ses actions indiquent une ferme volonté d’entraver leur participation aux élections démocratiques attendues. Le ministère des affaires étrangères et des émigrés est-il un ministère contre les expatriés? Toute l’histoire revient à Gebran Bassil, qui dirige toujours le ministère des Affaires étrangères à la télécommande, malgré la présence d’Abdallah Bou Habib à la tête du ministère.

Félicitations à nous avec les ministères gérés à distance, et avec les ministres qui se contentent d’être de simples exécutants des demandes…Donc, chers Libanais, votre pays a besoin de vous, et le devoir électoral vous appelle. Participez massivement aux élections, car « vos votes sont notre arme légitime pour que nous puissions les changer et pour que nous puissions survivre ».