SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

Introduction au bulletin d’information de Sawt Beirut International: Le Liban recule… Vous devez chercher l’Iran!

Tout au Liban est dans une situation tragique: la situation économique, la situation sociale, les conflits politiques et les disparités diplomatiques.

Le plus important d’entre eux: les prix, car les prix des biens augmentent chaque jour d’une manière sans précédent, ce qui a rendu le citoyen incapable, en aucune manière, de suivre le rythme du hausse des prix.

A noter que le Libanais, en plus de ses problèmes, ne lui manquait que de la crise ukrainienne pour aggraver ses crises à tous égards…

Il est déjà, par nature, fatigué et épuisé depuis l’automne 2019, quand la révolution du 17 octobre a éclaté, et donc le système a profité de la situation et s’en est servi, pour le priver de ses économies, en plus d’augmenter le prix du dollar de manière significative. Et puis la pandémie de Covid est venue encore aggraver la situation dans le mouvement commercial au Liban, ainsi que dans le monde entier. Et ce qui a aggravé la situation encore plus, c’est l’explosion qui s’est produite dans le port de Beyrouth, ébranlant ce qui restait de confiance dans la situation économique et politique au Liban.

Avant que les Libanais n’aient pu comprendre les répercussions de tous ces incidents dramatiques, la guerre d’Ukraine est venue détruire les éléments de la fermeté libanaise. Quelle est cette malédiction ou ces malédictions successives qui nous poursuivent depuis environ deux ans et demi?

A-t-on, à ce stade, pu passer d’une crise à l’autre sans la présence d’une autorité qui veille au statut minimum des Libanais? Quelle est cette autorité défaillante qui contrôle la situation au Liban? Et quel est ce système corrompu qui n’a apporté que la ruine et la destruction au peuple libanais? Et quand les Libanais auront-ils un gouvernement qui s’occupe vraiment de leurs intérêts au lieu de s’occuper des intérêts des États et des régimes?

Il n’y aura aucun espoir tant que l’Iranien sera en charge des décisions au Liban à travers son allié politico-militaire: le Hezbollah.

Alors, qui ne se soucie pas du bien-être et de la prospérité de son peuple, lui, est ce qu’est-il demandé de se soucier du bien-être et de la prospérité des autres peuples?