SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Introduction au bulletin d’information de SBI : Entre l’attente de Hochstein et l’impolitesse de Gebran !

Personne ne sait où se trouve Amos Hochstein ni ce qu’il fait ! L’attente est difficile, mais elle est inévitable, et ce n’est pas la première attente pour le dossier de la démarcation. En février dernier, le médiateur américain est venu au Liban avec une présentation sur les richesses en pétrole et en gaz de la mer libanaise. À l’époque, l’État avait promis à Hochstein une réponse rapide et claire, mais la réponse n’est pas apparue. Alors qu’Israël commençait à se préparer à extraire ses richesses pétrolières et gazières le long des frontières maritimes libanaises, obligeant l’État à se souvenir d’Amos et à le convoquer en urgence à Beyrouth.

Ainsi, la partie libanaise a finalement accepté de présenter une présentation orale complète, avec la promesse qu’il y aurait une réponse israélienne dans une semaine au plus. Hochstein présentera-t-il la semaine prochaine la réponse israélienne, ou Israël reportera-t-il sa réponse ? Et alors, que peut faire cet État en faillite ?

Et pour illustrer la faiblesse de ce régime, des photos de troupeaux de chèvres se déplaçant et s’ébattant dans le barrage de Msaylha envahissent les réseaux sociaux. Ces photos prouvent à quel point Gebran Bassil a réussi au ministère de l’Énergie, et combien de grandes réalisations le Courant patriotique libre a réalisé dans ce ministère !

L’électricité est coupée pendant vingt heures sur vingt-quatre, et la plupart des barrages mis en place à l’époque du courant et de son chef ne sont pas utilisables, malgré l’argent énorme qui a été gaspillé. Malgré cela, Bassil continue de demander que le ministère de l’énergie reste sous le contrôle de la CPL. Est-ce juste une impolitesse, ou une impolitesse qui ne tient pas compte de nous et de notre esprit ?