SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 July 2022, Thursday |

Introduction au bulletin d’information de SBI : Le Liban entre les mâchoires d’une pince

Le Liban se trouve entre les mâchoires des pinces. Premier mors de la pince : le système réglant.

Quiconque suit le déroulement des sessions parlementaires visant à élire la cuisine législative qui anime la Chambre des représentants découvre que rien n’a changé. Les forces dominantes au Parlement sont toujours les mêmes. Certains blocs peuvent avoir légèrement diminué ou augmenté, mais la performance des blocs parlementaires n’a pas changé. Ce qui se passait par consensus entre les forces parlementaires avant l’actuelle législature concernant la formation des commissions, s’est passé par semi-consensus lors de la séance d’hier, mais plutôt par consensus tacite sous la table, même s’il a pris la forme d’élections et un caractère démocratique !

Et tout cela s’est produit parce que les forces du changement au parlement n’ont pas amélioré la direction de la bataille pour le changement. C’est la deuxième mâchoire de la pince. Tout le monde fondait de grands et larges espoirs sur la possibilité d’apporter un changement dans le fonctionnement du Parlement grâce aux forces du changement, mais les espoirs se sont effondrés.

Et ces forces ne se sont pas encore améliorées dans la capture du moment historique ou dans la construction d’alliances au Parlement avec des forces politiques qui ne sont pas embourbées dans la corruption à la Chambre des représentants.

Les forces du changement vont-elles reconsidérer leur performance pour devenir plus réalistes et donc plus efficaces ? Ou la chose restera-t-elle telle qu’elle est ?