SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 May 2022, Sunday |

Introduction au bulletin d’informations de Sawt Beirut International: Le droit de 2022… C’est un référendum et non pas pas une élection

Comme au Liban, il en va de même dans la région: l’image est grise et floue.

Les négociations de Vienne entre les États-Unis d’Amérique et l’Iran connaissent des hauts et des bas. Bien que la tendance positive soit dominante, avec le régime en Iran, il y a des surprises, surtout lorsque les négociations atteignent la dernière étape ou les derniers moments. D’où l’agitation meurtrière que nous vivons au Liban et dans la région.

D’où aussi l’importance des élections démocratiques attendues. Les élections législatives au Liban sont cette fois plus un référendum qu’une élection. Si les souverains gagnent, cela signifie que le peuple libanais veut l’État, pas l’État, et il veut l’armée, pas les milices affiliées au Hezbollah.

Il veut redonner de l’esprit aux relations du Liban avec les pays arabes et la communauté internationale, ne pas s’isoler avec des pays devenus extérieurs au mouvement de l’histoire, pour ne pas dire extérieurs au mouvement de progrès et de développement.

Mais si le peuple libanais choisit ceux qui s’appellent les rebelles, alors il se sera lui-même condamné à mort. D’où le sort des élections de 2022, et de là aussi la grande responsabilité historique qui incombe aux électeurs.

Alors je m’adresse au peuple libanais en disant:« Votre pays a besoin de vous, et le devoir électoral vous appelle. Vous devez participer largement aux élections. Vos votes sont notre arme légitime pour que nous puissions les changer et pour que nous puissions survivre ».