SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Introduction au bulletin d’informations de SBI : Il faut à tout prix rester dans le palais présidentiel et le palais gouvernemental !

Où le Hezbollah veut-il amener le Liban et les Libanais ? Une question posée aux responsables irresponsables ! La Conférence nationale arabo-islamique s’est tenue à Beyrouth, à laquelle le Hezbollah a participé à travers son secrétaire général adjoint, Naim Qassem, ainsi que le chef du bureau politique du Hamas, Ismail Haniyeh. Il est à noter que les deux hommes ont parlé comme s’ils étaient responsables du Liban et des Libanais ! Haniyeh a parlé dans son discours de l’unité des places et des fronts de résistance, sans se soucier de savoir si l’Etat libanais veut transformer ses terres en une arène d’opposition, ou transformer son peuple en boucliers humains pour défendre les fronts de résistance ?

La même position a été adoptée par le cheikh Naim Qassem, qui a affirmé à Haniyeh que le Hezbollah est dans sa phase la plus forte avec les alliés en Palestine et avec l’axe de la résistance. Comment Qassem peut-il avoir le droit de définir le Liban dans un certain axe ? Est-il le président de la République du Liban ou le premier ministre de son gouvernement pour définir ses orientations régionales et ses options stratégiques ?

Car la question n’est plus ici liée à une position politique, mais à l’hégémonie sur la décision de l’État et à la prise de position sur celle-ci. Comment le « président fort » peut-il accepter cela ? Et comment le premier ministre intérimaire peut-il rester silencieux face à l’atteinte flagrante à une prérogative fondamentale de l’État ? Ou bien tout est permis tant que le Hezbollah a soutenu le Courant patriotique libre aux élections et l’a empêché de chuter de manière retentissante, et tant que le Parti jaune soutient également le retour de Mikati au Grand Sérail en tant que président désigné ?

Qu’est-ce qui est le plus important pour Michel Aoun et Najib Mikati : La souveraineté et la dignité du Liban, ou rester dans le Palais de Baabda et le Sérail gouvernemental… et quel qu’en soit le prix !