SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 July 2022, Saturday |

Introduction au bulletin d’informations de SBI : Le Hezbollah condamné pour le crime de Hariri

L’accusation des membres du Hezbollah d’avoir assassiné le Premier ministre martyr Rafic Hariri et ses compagnons ne constitue plus une surprise. La condamnation est ferme, et personne ne doute que la décision d’assassiner Hariri est venue de la direction du Hezbollah. Est-il vrai, par exemple, que Hassan Merhi, Hussein Oneissi et Salim Ayyash ont pris la décision de viser l’ancien Premier ministre de manière totalement indépendante ? Bien sûr, personne ne le croit.

Il suffit de se souvenir que le système de sécurité syro-libanais contrôlait toutes les articulations de l’État libanais. Par conséquent, il est difficile pour quiconque d’imaginer comment trois membres du Parti Jaune ont décidé de tuer Rafic Hariri ! Ensuite, si Hezbollah était innocent, n’aurait-il pas mieux valu qu’il remette les accusés au Cour international spécial pour le Liban pour qu’il prenne les mesures nécessaires à leur encontre, afin qu’il se décharge d’un crime qu’il n’a pas commis ?

A partir de là, l’implication du Hezbollah dans le crime est certaine. Est-il admissible, compte tenu de son organisation d’un crime de cette ampleur, que le Hezbollah reste insoumis à toute forme de justice ? On peut dire : Comment soumettre le Hezbollah à la justice quand il est si puissant ? La question est correcte, mais la réponse est que la question relève de la responsabilité de l’État et des forces politiques au Liban. Après aujourd’hui, ces forces peuvent-elles s’allier et coopérer avec un parti condamné pour un meurtre à grande échelle ? Est-il permis au Hezbollah de gouverner au Liban après que ses pratiques aient été exposées au niveau international ?

Et à partir de là, le défi est grand, et les difficultés sont plus grandes. Mais quelles que soient les difficultés, le résultat est clair : la justice sera rendue dans tous les cas, surtout si l’affaire est liée à l’assassinat d’une personnalité aussi importante que Rafic Hariri, qui a entraîné la mort de l’âme d’une nation et de l’avenir d’un peuple !