SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Introduction au bulletin d’informations de SBI: Mandat des crises!

Le vide commence aujourd’hui. Le nouveau Premier ministre désigné est Najib Mikati. Ce dernier est le chef de la nécessité. C’est-à-dire qu’il a été choisi à nouveau, non pas parce qu’il était le meilleur, mais parce qu’il n’est pas possible d’avoir mieux de ce qu’on avait. La plupart de ceux qui l’ont nommé ont estimé que la courte période entre sa nomination et l’élection d’un nouveau président de la république n’était pas digne de changer de Premier ministre.

Si Mikati formait son gouvernement demain, sa durée de vie ne dépasserait pas quatre mois, si les élections présidentielles auront lieu à la date constitutionnelle fixée entre le premier septembre et la fin octobre. Et il est probable que ceux qui ont nommé Mikati savaient qu’ils appelaient le vide. Mikati ne pourra probablement pas former son gouvernement, car il est en désaccord avec le président de la République, du fait de son désaccord radical et profond avec Gebran Bassil. Ainsi, le président Aoun ne lui facilitera pas la tâche et ne le soutiendra pas dans le processus de formation, il ne signera probablement pas de décret pour former un gouvernement dont Gebran ne se contentera pas.

Tant que Mikati ne donnera pas à Gebran Bassil à la fin du mandat ce qu’il veut, le premier restera le Premier ministre par intérim et le Premier ministre désigné, et il ne deviendra pas un véritable Premier ministre.

C’est un nouveau dilemme ajouté aux dilemmes que le mandat fort a placés sur notre chemin. Cette impasse sera-t-elle la dernière avant qu’il ne nous dise adieu fin octobre? C’est un mandat qui n’était forte qu’en générant des crises!