SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 January 2023, Saturday |

Introduction du bulletin d’information de Sawt Beirut International: c’est ainsi que Gebran Bassil se transforme en victime!

Gebran Bassil est habile à se débarrasser de toutes les accusations qui lui sont attachées ainsi qu’à son courant et à les rejeter sur les autres. Dans ce contexte, il mène une politique fondée sur un principe: le déni. Dans son discours d’aujourd’hui, par exemple, il a tenté de défendre le mandat de manière primitive, car il considérait que certains de ceux qui ont élu le président l’ont élu pour le saboter et en être fiers.La question est: le mandat a-t-il échoué à cause des autres, ou parce qu’il ne maîtrisait pas la gestion du pays, ne savait pas contrôler les équilibres, et n’améliorait pas la gestion des affaires de l’État avec intégrité et transparence? D’autre part, Bassil considère la révolution du 17 octobre comme une fausse révolution qui a passé sous silence les corrompus, ce qui est une description erronée. La révolution du 17 octobre n’est pas une fausse révolution, et la preuve en est que Gebran Bassil et ses semblables n’osent plus affronter les gens dans les rues, les quartiers et les lieux publics. L’opinion publique s’est réveillée, a identifié les corrompus et les piliers du système ne pouvaient plus passer tous leurs accords et quotas. Mais la révolution n’a pas encore atteint tous ses objectifs, c’est donc encore une révolution incomplète, mais ce n’est certainement pas une fausse révolution. Enfin, Bassil considère dans son discours que son combat aujourd’hui est contre ceux qui répandent le mensonge de l’occupation iranienne du Liban. L’arme du Hezbollah est-elle un mensonge? Le 7 mai est-il un mensonge? La perversion de Beyrouth à travers le fameux sit-in est-elle un mensonge? Ce sont des faits prouvés et vérifiés, alors que les paroles de Bassil n’expriment pas la vérité et la réalité. Chers Libanais: le Liban a besoin de vous, et le devoir électoral vous appelle. Participez massivement aux élections.