SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

Khaled Abou Shakra : La communauté internationale ne nous croit pas

Le monde négocie avec le Liban sur la base du principe « prendre quelque chose vaut mieux que de ne rien prendre ». Cette règle, qui a commencé à être appliquée avec l’aide humanitaire, est devenue une réalité dans la démarcation des frontières maritimes, et elle sera étendue, selon les indications, aux négociations avec le Fonds monétaire international. Le point commun entre ces trois faits est la faiblesse de l’État et la précipitation de l’autorité qui le contrôle à obtenir des résultats à court terme, même s’il ne s’agit en fait que de la continuation de la série de déceptions.

Pour donner plus de détails sur ce dossier, le journaliste spécialisé dans les affaires économiques, Khaled Abou Shakra, nous a rejoint.