SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

La crise entre le Liban et les pays du Golfe est-elle définitivement terminée ?

Après une absence qui a duré plus de cinq mois en raison des déclarations de l’ancien ministre de l’information George Kordahi concernant la guerre au Yémen et le rôle de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite dans cette guerre.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères a indiqué que l’ambassadeur du Royaume, Walid Al-Bukhari, allait retourner au Liban. Il a souligné « l’importance du retour du Liban à sa profondeur arabe, représentée par ses institutions et agences nationales. »

De son côté, le ministère koweïtien des Affaires étrangères a annoncé dans un communiqué le retour de l’ambassadeur Abdel-Al Al-Qena’i au Liban. Expliquant que cette mesure intervient à la lumière de la réponse libanaise à l’initiative koweïtienne du Golfe.

La crise entre le Liban et le Golfe est-elle terminée ?

Le Premier ministre Najib Mikati a salué la décision du Royaume d’Arabie saoudite de renvoyer son ambassadeur au Liban. Il a poursuivi dans un tweet via Twitter : « Nous affirmons que le Liban est fier de son appartenance arabe et adhère à des relations optimales avec les pays du Golfe. »

Les différends avec les pays du Golfe sont-ils terminés ? Ou les responsables libanais vont-ils frapper à nouveau les relations ?