SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

La culture de la milice du Hezbollah

Il semble que la culture de l’intimidation et du meurtre soit de plus en plus pratiquée dans l’environnement du Hezbollah.

C’est le parti qui refuse le dialogue et accepte l’autre. Il n’y a pour lui qu’un moyen d’accuser ceux dont l’opinion ne le soutient pas d’emploi et de trahison, et l’histoire en est témoin.

Nous commençons par Hashem al-Salman, qui a été tué par le Hezbollah devant l’ambassade d’Iran, à la vue de tous.

A travers les nombreux assassinats que cette milice a conclus avec l’assassinat de Luqman Salim l’année dernière.

Jusqu’à menacer le photojournaliste Hassan Shaaban à deux reprises.

Quant aux citoyens vivant dans les zones d’influence du Hezbollah, ils seront tués s’ils s’opposent à leur foi, ce qui s’est passé dans la ville frontalière de Rmeish en est un bon exemple.

Il est certain que l’étape de Qiblah verra plus de menaces, d’intimidations et de meurtres.