SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

La guerre du Mouvement Patriotique Libre et des écologistes autour de Bisri n’est pas terminée

Après la victoire environnementale sur l’autorité politique dans le projet de construire un barrage à Bisri et de geler les travaux et son financement auprès de la Banque mondiale. Le Mouvement patriotique libre voulait construire le barrage.

Après avoir publié une déclaration de sécurité publique sur la présence de 130 personnes de nationalité syrienne qui travaillent à cultiver la terre sans droit et ne paient pas leurs factures d’électricité, il a été constaté que les agriculteurs syriens paient l’électricité.

La présence de travailleurs syriens qui travaillent dans l’agriculture est considérée comme une chose normale pour les propriétaires terriens.

Ils disent qu’ils vont acheter leur terre
de l’état.

Cependant, en attendant la solution suspendue jusqu’en 2023, ils souhaitent profiter de leurs terres, surtout dans les conditions économiques actuelles.

Le peuple et les défenseurs du pré considèrent que tout ce qui se passe est une provocation populiste à des fins électorales.

Il est revenu et a publié un document sur le réinvestissement des terres expropriées, et cela n’a pas été nié par les propriétaires fonciers, et ils ont répondu à Atallah :

« Au lieu de combattre les propriétaires de ces terres, vous devriez les aider à ne pas migrer, en construisant des barrages. «