SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

La justice libanaise remet les détenus de l’opposition au régime d’Assad

Les autorités libanaises ont récemment remis les détenus de l’opposition syrienne aux services de renseignement du régime Assad après avoir purgé leur peine.

Il a été noté que ces mesures ont été prises depuis le retour des contacts directs du général de division Abbas Ibrahim avec le régime syrien.

L’Observatoire libanais des droits des détenus a publié une déclaration demandant au directeur général de la cassation, le juge Ghassan Oueidat, d’intervenir immédiatement, et aux institutions internationales et des droits de l’homme et aux médias de ne pas ignorer les incidents répétés d’extradition.

Parmi les noms proposés à la déportation figurent Maysir al-Ghazawi, son frère, et une personne de la famille al-Hawash.

Les détenus ont également mentionné une décision précédente prise par la ministre Raya Al-Hassan de n’extrader aucun prisonnier vers son pays si cela constitue une menace pour sa vie.

Pour sa part, la Sécurité générale, a publié une déclaration détaillée sur la question, comprenant des lois et des décisions, soulignant son respect du droit humanitaire, et considérant qu’Al-Ghazawi est accusé de « terrorisme » et n’est pas considéré comme un réfugié, et la Sécurité publique a le droit de l’expulser.

Ce qui se passe avec les réfugiés syriens et la politique de leur retour sur le territoire syrien effraie les associations de défense des droits de l’Homme et suscite des doutes sur le processus d’enquête.