SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

La représentation diplomatique des expatriés est réduite à cause de la manque des sources financières

Il semble que le pouvoir politique ne se lasse de faire des plans pour contourner ce qui n’est pas en sa faveur.
La victime aujourd’hui, ce sont les expatriés, de sorte que l’ère des dépenses étrangères et la réduction de la représentation diplomatique du Liban dans de nombreux pays ont commencé sous prétexte de « nous n’avons pas d’argent ».

Curieusement, le moment de l’annonce intervient trois mois avant les élections législatives et après que le Courant patriotique libre n’a pas contesté la loi électorale relative au vote des expatriés.
L’ère des dépenses extérieures sera-t-elle le prétexte pour faire annuler la voix des expatriés et avec elle les élections en général ?

Tout le monde veut l’élection et personne n’accepte de la reporter.
Parce que lorsque le système sera d’accord les uns avec les autres, les gens seront certainement les victimes.