SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 19 September 2021, Sunday |

La sécurité de l’État se préparer à confisquer 50 litres d’essence à une association de protection des animaux

Il y a 50 litres d’essence au siège de la Humane Society.

L’appareil de sécurité de l’Etat est intervenu, et a dépensé 50 litres d’essence, et peut-être plus, afin de confisquer les deux bidons et demi dont l’association a besoin pour transporter les animaux abandonnés ou malades de la rue au centre de l’association, puis chez le vétérinaire pour soumission à l’adoption.

Des tonnes de carburant sont passées en contrebande quotidiennement, d’énormes quantités d’essence sont stockées dans tout le Liban, et une sécurité incontrôlée dans les stations…

Seuls les animaux sans voix du Liban sont soumis à la loi.

Depuis Corona, les chiens et chatons du Liban souffrent du problème de l’abandon.

Parfois, ils sont empoisonnés ou torturés.

Seules les ONG travaillent dur, dans des circonstances très difficiles, pour obtenir des financements afin de sauver le plus grand nombre d’animaux.