SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

L’Arabie saoudite a souffert de l’assassinat de Hariri et aujourd’hui « ça suffit »

Le Royaume d’Arabie saoudite a porté au Liban ce que personne ne pouvait supporter.

Le début a eu lieu avec l’assassinat du Premier ministre martyr Rafik Hariri en 2005, puis l’invasion de Beyrouth par le Hezbollah en 2008.

Et puis le ciblage direct du royaume, à travers la guerre au Yémen, a commencé à chanter des chants de mort, des pilules d’Al Saud et de Captagon.

Mais les propos des ministres de l’autorité actuelle, ont poussé le royaume à changer sa sage politique

Personne ne s’attendait à cette étape de la part des dirigeants saoudiens, alors quelle est la prochaine étape ?

Le Liban ne vivra pas sans les pays arabes, alors quelle est la solution ?

L’Arabie saoudite n’a pas envoyé de missiles au Liban, mais plutôt le bien et la reconstruction de ce que les missiles et les milices iraniennes ont détruit.