SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 14 August 2022, Sunday |

Larmes d’oppression et d’humiliation causées par la crise du pain

Le pain, nourriture de base, dont dépend le citoyen est devenue absente au marché… et si elle est disponible, c’est en petites quantités qui ne répondent pas à son besoin, et pour l’obtenir c’est ce qui se passe

Le ministre intérimaire dehttps://youtu.be/qVASA9chM3g l’Economie, Amin Salam, a révélé que la subvention sur la farine serait levée après 9 mois, ce qui signifie que le prix d’un paquet de pain pourrait atteindre 30 000 livres libanaises, soulignant que l’accord avec la Banque mondiale est de cesser de subventionner la farine.

Après l’essence, les médicaments, l’eau…l’autorité a touché à la denrée la plus dangereuse, qui est le pain. Cette denrée qui a conduit au déclenchement de la Révolution française en 1789, et a duré dix ans…Est-ce que l’expérience française se répétera-t-elle au Liban ? Est-ce que le peuple se relèvera contre sa misérable réalité ?