SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Le dollar monte… Va-t-on vers une « dollarisation » globale?

Comme on pouvait s’y attendre, le dollar a de nouveau augmenté sur le marché noir, et a atteint des niveaux élevés que la rue libanaise n’avait pas vus auparavant, et les prix des produits de base ont beaucoup augmenté pour le citoyen libanais, dont le pouvoir d’achat s’est érodé en raison de la inflation des prix en échange des revenus de l’individu ou de la famille restant sur 1500 jours !

Bien que les lois libanaises interdisent la fixation des prix des biens et services dans une monnaie autre que la monnaie nationale, la plupart des commerçants et distributeurs de services au Liban sont désormais facturés en dollars américains.

Et ils proposent de payer dans la monnaie locale selon le taux de change du marché noir ou « Fresh dollars ». Le Liban se dirige-t-il vers la dollarisation mondiale ?

Pour sa part, le chef du syndicat des importateurs alimentaires, Hani Bohsali, a confirmé que la tarification en dollars sert plus le consommateur que le commerçant, car elle met fin à la discrétion contre le consommateur.

Et avec l’accélération des crises sociales, financières et économiques, et à la lumière de la hausse continue du taux de change du dollar et de l’effondrement de la lire… Les concernés remédieront-ils à l’effondrement ou assisterons-nous à un chaos sociétal global ?