SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 July 2022, Saturday |

Le Hezbollah continue-t-il à faire passer de la drogue en contrebande ?

Quatre passeurs ont été tués et d’autres blessés lors d’une opération à la frontière jordano-syrienne, tandis qu’un certain nombre de membres du groupe se sont enfuis dans l’arrière syrien et des quantités de pilules de captagon, de tramadol, de haschisch et d’armes Kalachnikov, ont été saisi par kes forces armées jordaniennes.
Une source militaire a confirmé à l’agence de presse jordanienne Petra que l’armée frapperait d’une main de fer et traiterait vigoureusement toute infiltration ou tentative de contrebande.
Pour sa part, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a révélé que des groupes liés au Hezbollah libanais et à la « 4e division » dirigée par Maher al-Assad continuent de transporter de la drogue du Liban vers des zones du gouvernorat de Deraa et de Suwaida, dans le but de les introduire dans le Royaume de Jordanie et les États arabes du Golfe.
L’Observatoire a parlé d’informations confirmées montrant l’intention des milices liées au Hezbollah de démarrer de nouvelles usines pour la fabrication de pilules de « captagon » à Sweida et Daraa et de se coordonner avec les officiers de la Division du renseignement militaire du régime.