SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 July 2022, Thursday |

Le Hezbollah…répétera-t-il le scénario de 2006?

Qui d’entre nous ne se souvient pas de la célèbre phrase du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, en 2006, lorsqu’il disait: « Allez aux vacances d’été, il n’y a rien ».

A cette époque, les Libanais attendaient un été prometteur, et on estimait que le nombre de touristes se compterait en milliers, mais Nasrallah a détruit les espoirs des Libanais et a donné le feu vert pour kidnapper les soldats israéliens, ce qui a causé le déclenchement de la guerre de Juillet.

Aujourd’hui, avec l’escalade du conflit sur les frontières maritimes entre le Liban et Israël, est-il possible pour le Hezbollah de bombarder l’installation pétrolière alors qu’elle se trouvait dans le champ de Karish ?

On sait que le Hezbollah est un outil pour l’Iran qui le déplace en fonction de ses intérêts, est-il dans l’intérêt de l’Iran d’exhorter le parti à ouvrir une guerre avec Israël, surtout à la lumière de l’avancée des négociations de Vienne sur le dossier nucléaire de Téhéran ?

On sait donc que le Hezbollah agit selon les diktats de l’Iran, et qu’il n’ose pas avancer d’un pas sans qu’il s’en aperçoive, mais qu’en est-il du Liban officiel ? Est-il vrai qu’il a renoncé aux frontières pétrolières du Liban en échange d’un accord dont les caractéristiques deviendront claires tôt ou tard ? La réponse deviendra claire dans les jours et les semaines à venir.