SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Le Liban attend la réponse du Golfe et l’ambiance n’est pas rassurante

L’étude de la réponse libanaise aux propositions du document du Golfe est toujours en cours entre les pays du Conseil de coopération du Golfe.Malgré l’atmosphère positive qui a été publiée par le ministre des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib après sa rencontre avec son homologue koweïtien, le cheikh Ahmed Nasser Al-Mohammed Al-Sabah, la question semble être différente, selon les sources, car la partie libanaise, après avoir reçu les propositions du Golfe pour réduire la tension, ne les ont pas mises au gouvernemnet, mais ont décidé de les tenir à l’écart de la discussion et de la limiter aux trois présidents qui, à leur tour, ont rédigé le document de réponse.

Quant aux deux points liés à la mise en œuvre des résolutions 1559 et 1701, ils ont été ignorés, ce qui a provoqué le mécontentement du Royaume d’Arabie saoudite face à l’intention du Liban de ne pas traiter sérieusement la question du Hezbollah et de ses attaques répétées contre les États du Golfe et son soutien aux Houthis au Yémen.

Mais qu’en est-il des informations qui parlaient de la tendance des États du Golfe à expulser les ambassadeurs du Liban de leurs terres et à imposer des sanctions au gouvernement Mikati?

Ainsi, en attendant la réponse officielle du Golfe, le Liban est au bord de deux scénarios: soit les choses reviendront à la normale, soit nous irons à plus de boycotts du Golfe, ce qui augmentera l’isolement arabe et international du Liban.