SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Le Liban est le pays où les prix des denrées alimentaires sont les plus élevés

Dans son évaluation de l’impact de l’épidémie de Corona sur l’inflation des prix alimentaires au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, la Banque mondiale a indiqué que les prix de toutes les denrées alimentaires incluses dans son panier au Liban ont augmenté au cours de la période allant du 14 février 2020 au 3 février 2022.

La Banque mondiale a calculé l’évolution des prix des produits alimentaires dans 18 pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord à travers cinq grandes catégories de produits alimentaires : féculents, produits laitiers, fruits, viandes et légumes.

La banque a indiqué que le prix du bœuf frais ou congelé au Liban a augmenté de 137,5 % entre le 14 février 2020 et le 3 février 2022, ce qui représente la plus forte augmentation du prix de ce produit alimentaire dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

En outre, le prix des pommes de terre au Liban a augmenté de 60,2% au cours de la période étudiée, ce qui représente la plus forte augmentation du prix de ce produit alimentaire dans la région.

De même, le prix du fromage au Liban a augmenté de 53 % entre le 14 février 2020 et le 3 février 2022, ce qui constitue la plus forte augmentation des prix de ce produit alimentaire dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, par rapport à un taux d’augmentation de 8 % au niveau régional, à l’exclusion du Liban.

De même, le prix du lait liquide au Liban a augmenté de 50,7 % au cours de la période couverte, ce qui représente le deuxième taux de croissance le plus élevé du prix de ce produit dans la région.

Parallèlement, le prix du pain et des autres produits vendus dans les boulangeries au Liban a augmenté de 34% entre le 14 février 2020 et le 3 février 2022, ce qui constitue la deuxième plus forte augmentation dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord après la Syrie (109,8%).

De même, le prix du riz a augmenté de 11,3 % au cours de la période étudiée, ce qui constitue le sixième taux de croissance le plus élevé du prix de ce produit alimentaire dans la région après la Syrie, le Yémen, le Qatar, la Tunisie et l’Arabie saoudite.