SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Le Liban, parmi les pays les plus vulnérables dans la variation des prix du panier alimentaire

La délégation du Fonds monétaire international conclura aujourd’hui la deuxième série de consultations avec le gouvernement libanais, dans l’espoir de parvenir à un premier accord concernant le programme de financement.

Mais la conclusion d’un accord final est toujours en cours de consultation, car aucune des conditions du Fonds n’a encore été mise en œuvre, à savoir l’adoption de la loi sur le contrôle des capitaux, l’approbation par le Parlement de la loi budgétaire, l’approbation des amendements structurels à la loi sur le secret bancaire et la loi sur la restructuration bancaire.

La délégation retournera samedi prochain à Washington pour soumettre aux responsables, un rapport sur les résultats de sa mission.

Sur ce sujet, l’économiste Basil Al-Khatib nous rejoint

Pendant ce temps, l’agence de notation mondiale Moody’s, a considéré que le Liban est l’un des pays les plus vulnérables du Moyen-Orient et de l’Afrique, aux changements soudains des prix des denrées alimentaires.

Ajoutant que le Liban importe 95% de sa consommation de blé d’Ukraine et de Russie, et avec la hausse des prix mondiaux du blé et des céréales après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la facture d’importation du Liban augmentera de 0,3% du PIB si les prix mondiaux du blé augmentent de 40%, ce qui affectera la balance des paiements du Liban, les taux d’inflation et les finances publiques. pourrait également exacerber les défis macroéconomiques et les déséquilibres budgétaires et extérieurs.