SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Le parti des Forces libanaises sera-t-il à nouveau dissous ?

Le Hezbollah ne peut pas supporter l’échec du 7 mai chrétien, ni le prix à lui porter jusqu’au bout. Ni la situation chrétienne ni la situation internationale ne le permettent, et l’armée n’est pas prête à agir à Ain al-Remmaneh comme elle l’a fait à Beyrouth-Ouest.

Le temps n’est pas le temps du 7 août, ni le temps de Notre-Dame du Salut, ni le temps de Hafez al-Assad, du moins parce que Michel Aoun ne veut pas se tourner vers un autre Elias Hrawi. La classe dirigeante aura-t-elle recours à la dissolution du Parti des Forces libanaises ?

Sans aucun doute, le Hezbollah est dans un grand dilemme. D’autant plus que, pour la première fois depuis 2008, il est exposé pour la troisième fois en moins de trois mois en réponse à une tentative d’imposer sa domination.