SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2021, Saturday |

Le pétrolier iranien est-il le 2e navire à nitrates ?

Le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a annoncé la première nouvelle qui est le départ d’un navire diesel d’Iran se dirigeant vers le Liban.

L’ambassadrice américaine au Liban, Dorothy Shea, a rapporté la deuxième nouvelle, à savoir que le gouvernement américain a donné le feu vert pour importer de l’électricité et du gaz égyptiens de Jordanie via la Syrie, qui est soumise aux sanctions américaines.

La confrontation politique entre l’Iran et la Syrie et les États-Unis est à l’origine de ces deux nouvelles, plutôt que de profiter aux Libanais qui vivent avec des illusions, des mensonges et de la corruption depuis des années.

Seul l’appel de l’ambassadeur américain au palais présidentiel a été annoncé aux Libanais avec une déclaration dans laquelle le président Michel Aoun a remercié l’ambassadrice pour son initiative, qui restera de l’encre sur papier, car elle nécessite l’approbation de la Syrie. Les pipelines ont également besoin d’entretien en dollars, ce qui n’est pas disponible.

Pourquoi certaines parties comparent-elles le navire iranien au navire nitrate?

Qui remportera la bataille au Liban ?

Le navire iranien entrera-t-il sur le marché libanais, en particulier que le Hezbollah a justifié le besoin de carburant iranien pour répondre aux besoins en carburant de l’hôpital?

Si l’argument est convaincant, les États-Unis vont-ils fermer les yeux sur l’entrée du navire?