SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Le prix du bidon d’essence augmente de 28% en un mois

Officiellement, le salaire minimum reste à 675 000 livres libanaises et aussi officiellement, ce matin le bidon d’essence a atteint 463000 livres.

Les carburants ont enregistré une augmentation remarquable.Le bidon d’essence à indice d’octane 98 473 000 livres,soit une augmentation de 23 000 livres. Le bidon d’essence à indice d’octane 95 463 000 livres soit une augmentation de 22 000 livres. Le diesel 489 000 livres soit une augmentation de 29 000 livres, tandis que le prix d’une bouteille de gaz est devenu 311 000 livres.

Malgré les assurances du représentant des distributeurs de carburant, Fadi Abou Chakra, sur le début de l’arrivée des navires pétroliers qui soulageront le marché libanais la semaine prochaine, cela reste une morphine pour le citoyen démuni, et selon les sources de Sawt Beirut International: Elles sont des fausses assurances.

Le bidon d’essence est passé en un an de 35 000 livres à 463 000 livres, et ensuite?

L’arrivée du prix du bidon d’essence à ce qu’il est aujourd’hui n’est pas un hasard, mais plusieurs raisons expliquent ce changement radical.

Les plus importants de ces facteurs sont l’effondrement du taux de change,la levée de la subvention sur le prix de l’essence par la Banque centrale du Liban et l’adoption du taux de change de Sayrafa , la hausse du prix du baril de pétrole dans le monde d’environ 25 $ à 60 $ et aujourd’hui à plus de 130 $ avec le déclenchement de la guerre russe contre l’Ukraine. En plus de l’imposition d’une taxe douanière, une redevance de consommation intérieure et une taxe sur la valeur ajoutée sur l’essence, en plus du monopole sur l’importation de l’essence, qui est limité à quatre grandes entreprises qui contrôlent le prix et l’imposent au ministère de l’Énergie et de l’Eau pour émettre les prix officiels.

Depuis le début de la crise ukrainienne fin février 2022 et jusqu’au 11 mars 2022, le prix d’un bidon d’essence est passé de 362 000 livres à 463 000 livres, soit une hausse de 28 %.

L’histoire simple de cette hausse a commencé en 2021 avec la hausse des prix mondiaux et l’effondrement du taux de change de la livre par rapport au dollar.

A cette époque, la Banque du Liban a réduit la subvention à 90%, à condition que les propriétaires des entreprises et des stations assurent les 10% selon le prix du marché, et ce pourcentage a progressivement augmenté.

Le prix de l’essence a changé de plus de mille pour cent en un an.

Le ministère de l’Industrie a interdit l’exportation d’un certain nombre de denrées alimentaires fabriquées au Liban, sauf après l’obtention d’une licence délivrée par le ministère de l’Industrie et signée exclusivement par le ministre de l’Industrie autorisant l’exportation.

Parmi les marchandises dont l’exportation est interdite:
– Viande, poulet et poisson.
– Fruits et légumes transformés et conservés.
– Produits de moulins à céréales, pain et confiserie.
– Huile, sucre, épices, café et thé.
– Eau minérale et boissons non alcoolisées.
– Aliments préparés pour les animaux et fourrages.