SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 May 2022, Wednesday |

Le prix du vote électoral est en dollars frais

L’achat de votes électoraux n’est pas un phénomène nouveau dans les élections au Liban.

Mais cette année, l’élection coïncidera avec la plus grave crise économique et de vie de l’histoire du pays.

Quant au titre de l’étape qui nous sépare de la date des élections législatives, il s’agit d’acheter des voix pour que le prix du vote monte dans les circonscriptions témoins des batailles électorales, et sa valeur diminue dans les circonscriptions dont les résultats sont presque connus.

Par exemple, le premier district de Beyrouth s’est classé premier pour le mouvement d’achat de votes, qui variait entre 100 et 300 dollars américains, et le prix du vote devrait connaître une augmentation significative dans les prochains jours.

Quant à la deuxième place, elle a été réservée par la circonscription de Jbeil-Keserwan, qui compte 7 listes, car le prix du vote y variait de 100 à 150 dollars.

La circonscription de Zahlé s’est classée troisième alors que le prix du vote s’élève actuellement à 2 500 000, et on s’attend également à ce que le prix du vote connaisse une augmentation significative quelques jours avant les élections.

Quant au troisième district nord, qui comprend Bcharre El Koura, Zgharta et Batroun, l’achat de votes ne s’est pas fait en espèces.

Plutôt, en payant les factures d’électricité et de santé, mais on s’attend à ce que cette circonscription soit témoin d’achats de voix pendant la période restante de la date des élections.