SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 February 2023, Tuesday |

Le retour de la guerre des données et les accusations entre l’équipe du président d’une part et le président désigné d’autre part

La guerre des déclarations et des accusations mutuelles entre le président de la République et le président en charge est revenue, après une déclaration du « Mouvement du futur » en réponse aux paroles de Bassil dans laquelle il considérait que le palais de Baabda avait été transformé sous Aoun en une institution du parti affiliée à Bassil annonçant la réponse aux tentatives de s’emparer des pouvoirs de commission et de paternité, est venue une réponse choquante du bureau d’information de la présidence de la république, dans laquelle il accusait le président en charge d’échapper à ses responsabilités dans la formation d’un gouvernement équilibré et fiable, et accusait le « Mouvement du futur » de menter et le président chargé d’insister sur la saisie des pouvoirs du président de la République En recourant à des pratiques qui frappent les normes et les actifs et en inventant de nouvelles règles, la déclaration du Palais présidentiel a blâmé le président désigné et son équipe à travers sa mauvaise gestion des affaires de l’État responsables de la situation financière et des dettes contractées par le pays, et a considéré que le marécage dont parle le « Mouvement du futur » est la production d’un système dirigé par le « Mouvement du futur » et dominé les capacités de l’État.

La déclaration a supprimé toute possibilité de rencontre ou d’accord entre le président Aoun et Hariri sur le gouvernement, tandis que des sources ont déclaré que le président Berri et le Hezbollah chercheraient à nouveau à résoudre le contrat.

En tout cas, les déclarations échangées ont échoué la visite du patriarche maronite avant qu’il ne se produise au palais de Baabda, et des sources à Baabda ont révélé que le berger était contrarié par la déclaration « futur » parce qu’elle comprenait une insulte à la position de la présidence de la république, il n’y avait aucun progrès à la suite de la rencontre entre le patriarche et le président Aoun, cela a confirmé par des sources informées, mais il a promis à tout patriarche de compléter ses contacts pour aider et il contactera comme nous l’avons appris du président Nabih Berri.

Ce qui est nouveau dans la formation d’un gouvernement polaire signifie l’implication de tous les dirigeants politiques sans exception, comme il l’a souligné dans ses mots de Baabda,le patriarche AL Rai, abandonnant la proposition de Bassil d’appeler à une table de dialogue en disant : « Il n’a pas besoin d’une large table de dialogue, mais d’une réunion et d’un dialogue entre le président de la République et le président en charge. »

« Ce n’est pas à moi de nommer des ministres ou d’identifier un ministère », a-t-il déclaré. La réunion s’est terminée à Baabda et le conseiller du président Aoun a tweeté l’ancien ministre Salim Grisati laissant entendre que le patriarche se tient aux côtés du président de la République, des sources informées ont confirmé que le patriarche n’a pas changé et ne changera pas sa position sur la paternité, qui est avec la formation d’un gouvernement de spécialistes non partisans, qui est avec le respect de la constitution et de la charte dans le processus de paternité et hariri présente une formation de gouvernement et est d’accord avec le président de la République dans un partenariat intégré sur tous les noms et non sur une partie d’entre eux.