SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Le sort de la carte de financement et qu’en est-il de la carte « Aman »?

Compte tenu de la détérioration continue des conditions de vie au Liban, et en conjonction avec une crise économique étouffante qui se manifeste clairement dans l’effondrement de la monnaie locale et la hausse exagérée des prix en échange du faible pouvoir d’achat des citoyens, les Libanais sont s’interrogeant sur le sort de la carte de financement que le ministre des affaires sociales a promis de distribuer dès le début de ce mois de mars aux citoyens les plus nécessiteux. Cette carte est toujours sans financement jusqu’à présent, laissant 400000 familles inscrites pour en bénéficier dans les vents économiques.

D’autre part, 150 000 familles éligibles auront la chance de bénéficier de la carte « Aman », car le paiement commencera lundi prochain pour les inscrits, et les montants varient entre 100 $ ou 130 $ par famille, et la durée du programme est d’un an.

La carte de financement sera-t-elle vouée à ne pas l’activer, dans un pays dont les promesses sont devenues un chèque sans solde? Et la seule préoccupation de l’État est d’imposer plus de taxes et de redevances aux citoyens ? On dirait le gouvernement d’un pays prospère, vivant sur une autre planète?