SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Le sort de l’année scolaire est-il en danger ?

Certes, la crise de l’éducation est indissociable de la crise économique, et tous les problèmes de l’éducation se résument au mot « financement », et s’il y a des fonds pour alimenter les caisses scolaires, la crise prendra fin.

Le début de l’année 2023 risque d’être marqué par des grèves des enseignants des écoles publiques et privées. Après que les enseignants du secteur public ont crié et menacé de faire grève, les enseignants du secteur privé ont lancé un alert car la fin de l’année scolaire exige désormais le minimum nécessaire à la vie , car les salaires que reçoivent les enseignants ont perdu une grande partie de leur valeur en raison de la crise économique.

Le chef du Syndicat des enseignants des écoles privées, Nehme Mahfoud, a fixé une date limite qui se termine le 8 janvier. Y aura-t-il une réponse aux demandes des enseignants ? Toutes les écoles seront-elles impliquées dans la décision à prendre?

Cette réalité se reflétera dans la qualité de l’enseignement, alors comment un professeur peut-il donner de son temps et de ses efforts lorsqu’il est incapable de subvenir à ses besoins ? De même, les parents qui supportent de lourdes charges et sont incapables de payer les frais de scolarité au milieu des difficultés à assurer leurs besoins vitaux de base. Quant à l’étudiant, son avenir est en danger. L’année scolaire sera-t-elle sauvée avant qu’il ne soit trop tard ?