SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

L’effondrement des silos : pas une coïncidence

Depuis le premier jour de l’incendie qui s’est déclaré dans les restes des silos à blé, témoin silencieux du crime de bombardement du port de Beyrouth, la plupart des familles des victimes de Beyrouth, et les Libanais en général, ont douté qu’il s’agisse d’un incendie criminel, surtout avec les intentions refoulées des criminels de l’autorité, il y a environ un an, de démolir les silos sous le prétexte et la prétention de développer et de rénover le port.

Le deuxième anniversaire du bombardement du port, c’est-à-dire le 4 août 2022, des parties des silos nord sont effectivement tombées, ce qui signifie que l’imprudence qui s’est produite avec l’incendie était délibérée et destinée à être laissée comme une étape complémentaire pour éliminer les silos après avoir fait des trous dans le diamètre contrairement aux recommandations.

L’incendie à l’intérieur des silos continue… L’incapacité à renforcer la décision continue également… Les silos restants dans le port sont également menacés d’effondrement, mais il n’est pas possible de prédire combien de temps il faudra pour qu’ils tombent ?

La question reste posée… Le reste des silos tombera-t-il au fur et à mesure que les incendies se poursuivent et s’étendent de manière significative pour effacer les caractéristiques de ce crime des temps modernes, sans l’intervention des bulldozers et des machines de ceux qui souhaitent les démolir ?

    la source :
  • Sawt Beirut International