SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Les banques sont à nouveau attaquées

Il y a eu une négociation verbale entre le déposant et la banque à Jbeil, mais son magasin d’armes n’a pas manqué de balles.

C’est la sécurité sociale qui s’est mise à nu dans le pays,
Le citoyen Issa Ibrahim a un dépôt de neuf mille dollars à la Banque de Beyrouth, succursale de Jbeil.

Il est venu avec son arme militaire pour entrer dans la banque, et il a été surpris de constater que la porte lui était verrouillée au visage, et il a seulement ouvert le feu.
Il n’a pas pu entrer et n’a pas réussi à démarrer le moteur de sa voiture, qui est soudainement tombé en panne, alors il l’a laissé sur place.
Un passant de ses amis l’a aidé et l’a conduit dans sa ville natale de Hajoula dans le quartier de Byblos.

D’autre part, une parlementaire libanaise prend d’assaut la banque Byblos, et nous parlons de la députée de l’opposition Cynthia Zarazer qui exige sa caution de 8 500 dollars.

Et le montant est un besoin de chirurgie, qui est la différence que l’Assurance veut.

Pendant un mois, la banque a refusé de lui verser le montant malgré la présentation de tous les papiers médicaux nécessaires.
Avant que Cynthia ne soit opérée, elle est en train de négocier le transfert de l’argent de la banque à l’hôpital.

Le Liban est entré dans la phase d’évasion de la sécurité sociale.