SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 July 2022, Sunday |

Les élections des comités produisent une majorité pour le Hezbollah et ses alliés

 

Dans une atmosphère compétitive et consensuelle dans un certain nombre de commissions telles que les affaires étrangères, la jeunesse, les sports, la femme, l’enfance et les médias, et incohérente dans d’autres commissions de base, s’est déroulé le processus d’élection des membres des 16 commissions parlementaires, qui a nécessité deux sessions en raison de la durée de l’élection, en particulier pour les commissions qui n’étaient pas convenues, telles que l’argent, le budget, l’administration, la justice et les travaux et d’autres, compte tenu du nombre de candidats et de l’intérêt de la plupart des blocs, des indépendants et des changeurs pour elle, en raison de son rôle essentiel dans les réformes nécessaires à toute aide et dans le respect de l’accord avec le Fonds monétaire international.

Alors que les commissions sont censées se réunir dans un délai de 3 jours pour élire le président et le rapporteur, on peut dire que l’identité du président dans certaines commissions s’est établie en fonction du nombre de membres et de leurs affiliations politiques.

Il est à noter que dans la plupart d’entre eux, les députés du Hezbollah, d’Amal et du mouvement ont remporté la majorité, avec entre 9 et 10 députés, contre 8 ou 7 pour les partis souverains, indépendants et du changement.

Au sein de la commission des finances et du budget, par exemple, la réélection du représentant Ibrahim Kanaan à la présidence est une affaire réglée après la victoire de 9 membres des alliés actuels, à savoir le Hezbollah et Amal, en échange de 8 membres des forces, les bataillons, le socialiste, le mouvement indépendantiste et les représentants du changement, dont deux sont tombés, Mark Daou et Firas Hamdan, en échange de deux victoires: Ibrahim Mneimneh et Ihab Matar.

Quant au Comité de l’administration et de la justice, les représentants d’Amal, du Hezbollah et du Courant patriotique libre ont pu gagner 9 membres également, contre 8 pour les Forces, les Phalanges, le Socialiste, un Indépendant et le Député du Groupe islamique Aucun des changeurs n’a gagné.

Ces résultats rendront difficile la réélection de George Adwan à la tête de la commission de l’administration et de la justice, sauf accord avec l’actuel, Amal ou le Hezbollah.

La session établit une fois de plus la présence de deux camps dans la nouvelle Chambre des représentants, l’un cohérent avec un Maestro, et l’autre disjoint, capable de permettre la victoire du parti et de ses alliés en raison de son manque d’unité.

Au cours de la session, la tension entre les anciens représentants, notamment du mouvement Amal et les nouveaux, est réapparue, et il y a eu plus d’une discussion sur le fond du mécanisme de nomination des membres du comité. l’ampleur de l’agacement du président du parlement envers la représentante Paula Yacoubian, qui n’a pas hésité à lui répondre rapidement lorsqu’elle l’a accusé de refuser de tenir un contrat.

Une séance pour discuter du dossier de démarcation de la frontière, et il a dit, en utilisant l’expression Heidi: « Où était Heidi à partir de 12 ans ? Nous resterons silencieux car son mari est notre ami. »