SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 February 2023, Wednesday |

Les élections des expatriés sont à nouveau menacées

Dès le premier moment où il a commencé à parler de la participation des expatriés au prochain processus électoral parlementaire, les rumeurs ont augmenté et les appels ont commencé de la part de cette classe redoutée d’expatriés.

Cette catégorie, qui constitue le maillon le plus fort des élections à venir, au regard de sa capacité à changer le système politique corrompu, qui a contribué à son déplacement et son expulsion de la patrie.

La dernière chose qu’ils ont dite a été l’incapacité d’obtenir les fonds alloués pour couvrir les dépenses de leurs élections, et la menace sérieuse et officielle d’une grève des employés du Département d’État le jour des élections.

Cette crise reflète, dans son timing, un scénario qui favorise l’agenda du dirigeant et de l’équipe qui lui est attachée, en termes de non tenue d’élections pour les expatriés.

La grève des ambassadeurs et chefs d’unités, et leur abstention d’exercer leurs fonctions dans l’administration, conduira inévitablement à la paralysie du ministère des Affaires étrangères.

On a également beaucoup parlé du fait que le ministre des Affaires étrangères était sur le point de prendre des mesures décisives qui pourraient équivaloir à sa démission. Ces tentatives d’annulation des élections dans les pays expatriés réussiront-elles malgré la forte pression internationale ?

Alors, du moins jusqu’à présent, il semble que les élections des expatriés soient menacées: les tentatives du mandat et de ses alliés, parviendront-elles à fermer toutes les portes qui portent le vent du changement?