SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Les élections législatives empêcheront le Liban de recevoir le soutien du FMI

Le gouvernement a chargé le bureau international Gottlieb Steen et Hamilton for Legal Consultations de conseiller juridique de négocier avec le Fonds monétaire international (FMI) d’une part, et avec les créanciers d’autre part, et de travailler dans l’intérêt des droits du Liban, de déterminer les pertes et de les répartir équitablement.

Dans ce cadre, le Président de la République, Michel Aoun, a reçu une délégation du bureau juridique. Ce dernier s’est déclaré prêt à coopérer avec l’État libanais, d’autant plus qu’il est spécialisé dans la fourniture d’une assistance juridique dans le cadre de négociations avec les créanciers de pays ou d’entreprises en difficulté.

Aoun a affirmé que le plan de relance financière et économique sera présenté au Cabinet, une fois terminé, pour l’adopter dans les négociations avec le FMI.

Le nouveau gouvernement peut-il s’entendre sur un plan de relance avec les créanciers et parvenir à un programme de sauvetage avec le FMI avant les prochaines élections législatives ? Le Liban recevra-t-il un soutien financier du FMI avant les élections législatives ?

Pour répondre à ces questions, nous avons contacté l’économiste Roc Antoine Muhanna

La Jordanie a accueilli une réunion ministérielle à laquelle ont participé les ministres concernés par les affaires énergétiques en Jordanie, en Syrie et au Liban, au cours de laquelle ils se sont mis d’accord sur un calendrier pour le redémarrage de la ligne d’interconnexion électrique entre la Jordanie et la Syrie, la réalisation de toutes les études techniques et la préparation des accords nécessaires à la mise en œuvre du processus d’approvisionnement.

La ministre jordanienne de l’Énergie, Hala Zawati, a expliqué qu’un plan de travail clair et un calendrier de mise en œuvre avaient été définis, et que des équipes techniques spécialisées avaient été formées et affectées pour achever les travaux nécessaires dans un délai spécifié, notant que « le plan de travail était axé sur la réhabilitation de l’infrastructure du côté syrien.

Le ministre syrien a confirmé que la réhabilitation de la ligne d’interconnexion électrique détruite par les forces armées a commencé, et que la plupart des matériaux nécessaires à cet effet ont été sécurisés, et on estime qu’elle sera prête dans les 3 mois.