SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 June 2022, Wednesday |

Les frais de scolarité privés sont devenus en «dollars frais »…

En bref, « il n’y a pas de dollar dans l’éducation »… d’autant plus que le plus grand groupe de parents sont des employés des secteurs public et privé et ceux qui ont des salaires moyens ou bas, alors qu’en est-il de cette décision que la plupart des écoles adopteront ? Comment le peuple gérera-t-il ses affaires cette année ?

D’autre part, cette violation flagrante de la loi se déroule dans l’ombre du silence total du ministère de l’Éducation, qui ferme clairement les yeux sur les performances et les décisions des administrations des écoles privées.

Ce n’est pas comme une « prospérité » que le citoyen peut abandonner en raison de l’étroitesse de la situation… C’est plutôt une catastrophe qui affectera des milliers de foyers libanais… Dirons-nous adieu au secteur de l’éducation au Liban, dont le sort semble être en jeu aujourd’hui?