SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Les hôpitaux au Liban vont-ils fermer leurs portes?

Une gifle après l’autre, les hôpitaux la reçoivent depuis plus de deux ans de la crise économique financière du Liban qui a éclaté..
D’une part, les hôpitaux ne sont plus en mesure d’accueillir les patients de la sécurité sociale, en raison d’une crise entre les deux parties qui nécessite un traitement rapide pour éviter une catastrophe sanitaire affectant les gens dans leur vie. La Caisse nationale de sécurité sociale a cessé de verser des avances mensuelles depuis le début de cette année, et les hôpitaux n’ont pas les moyens de traiter des patients à la lumière de la crise économique et financière actuelle au Liban.

D’autre part, les hôpitaux souffrent également des répercussions de l’énorme hausse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux à la suite de la crise russo-ukrainienne et du dépassement du baril de pétrole de 116 dollars américains, reflétant une hausse des prix des carburants domestiques, en particulier du diesel utilisé pour faire fonctionner les générateurs hospitaliers, qui ne peuvent en aucun cas éteindre leurs moteurs, même pour une seconde, afin d’éviter la mise en danger de la vie de tout patient.

Si la situation reste la même, les hôpitaux sont obligés de fermer leurs portes et de suspendre leurs services, les personnes concernées seront-tenus responsables?