SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Les infrastructures sont sur le point de s’effondrer… et la raison : le manque de planification

Le manque de planification a contribué à mettre les infrastructures sur la voie de l’effondrement total. L’électricité est absente, les routes sont usées, l’eau est coupée, et les communications sont défaillantes.

Les faibles capacités financières de l’Etat nécessaires à la réhabilitation de l’infrastructure, et le manque de transparence dans les appels d’offres face au favoritisme et aux quotas, sont parmi les principales raisons de l’absence de planification et de visions stratégiques.

Le citoyen libanais est celui qui paie le prix du « manque de planification » à tous les niveaux.

En 2021, l’Arabie saoudite a annoncé le lancement du Fonds national d’infrastructure d’environ 53 milliards de dollars, dans le but de contribuer au développement du secteur financier en trouvant des solutions alternatives pour financer les projets d’infrastructure dans le cadre de la Vision saoudienne 2030. Les Émirats arabes unis se sont classés au premier rang dans le monde arabe et au 12e rang mondial dans l’indice Qualité des infrastructures en 2020.

Combien de temps le Liban restera-t-il à l’écart des politiques de planification les plus simples ?