SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Les juges violent les vacances judiciaires…

La sécurité est en danger car la responsabilité pour les moindres délits est absente en raison de la grève des juges. Et les forces de sécurité traversent leurs jours les plus difficiles.

A la Cour de cassation, une réunion a eu lieu entre les juges judiciaires et cinq membres du Conseil supérieur de la magistrature.

Le Conseil supérieur de la magistrature n’a pas persuadé les juges de l’amélioration des salaires qui n’atteint pas deux cents dollars.

Les juges recevaient leur salaire du mois de juin le dix-sept juillet et un impôt a été déduit du salaire en violation de la loi.

Contrairement à ce qui se dit, les juges n’ont pas reçu leur salaire au taux de 8000 livres pour un dollar. Le gouvernement n’a pas tenu la promesse d’aide, ni les contributions censées être de trente-cinq milliards de dollars.

Comme d’habitude, les médias n’ont pas été autorisés à entrer dans le palais de justice. L’interdiction cette fois est stricte.

Les interventions ont été fortes selon les informations du SBI.

Les juges ont exigé qu’ils soient une autorité et non des employés du secteur public.

Ils ont affirmé que la politique pratiquée à leur encontre conduira à vider le système judiciaire des juges aux « mains propres ».