SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Les libanais sur les plateformes de communication sur l’internet

La plupart des Libanais, via les médias sociaux, sont dans un état de schizophrénie sociale virtuelle. A travers Twitter, ils s’assoient, dénoncent, se solidarisent et se révoltent contre la détérioration des conditions économiques et financières. Quant à l’application Instagram, ils se couchent tard, voyagent et font du shopping, comme si le taux de change de la livre libanaise par rapport au dollar était encore de 1500 livres libanaises.
Chaque plateforme et application électronique a-t-elle des principes et des caractéristiques ?

Sur le plan psychologique, les plateformes de communication reflètent souvent une schizophrénie réaliste et les états réprimés de leurs utilisateurs. Plus de cinq millions de personnes utilisent l’internet au Liban. Quatre millions d’entre elles sont actives sur les médias sociaux.

Ces plateformes sont-elles devenues le reflet de la réalité libanaise, avec ses ramifications sociales, économiques, politiques et sécuritaires dans le cyberespace ?