SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Les responsables au Liban sont des acteurs talentueux!

Deux événements étranges en une journée. Le premier est l’absence de quorum pour les commissions des finances, du budget, de l’administration et de la justice pour discuter de la question du contrôle des capitaux.Ce qui est remarquable, c’est que le résultat n’a pas été surprenant, même pour les plus pressés de tenir la séance, c’est-à-dire les présidents Nabih Berri et Najib Mikati. Néanmoins, les présidents du Conseil et du gouvernement ont insisté sur la séance, ce qui soulève plus d’un point d’interrogation. Est-ce destiné à donner aux autorités libanaises un acquittement devant la communauté internationale? Ce qui s’est passé depuis le début du lancement du Capital Control jusqu’aujourd’hui est-il un spectacle? D’autant plus que nos officiels sont compétents dans toutes sortes de jeux d’acteurs.

La deuxième chose surprenante est que le Conseil des ministres a décidé de former un comité ministériel chargé de préparer un projet de loi visant à créer le Conseil de développement du Nord. Pourquoi les responsables libanais ont-ils attendu la catastrophe humanitaire en mer de Tripoli pour penser au Conseil de développement du Nord? Pourquoi le pouvoir de notre pays est-il toujours basé sur la réaction, pas sur l’action? Les réactions construiront-elles une patrie et renforceront-elles un État? Pour toutes ces raisons, Ô Libanais, votre pays a besoin de vous, et le devoir électoral vous appelle. Participez massivement aux élections.