SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 28 November 2022, Monday |

Les résultats des élections législatives déterminent: Le premier perdant est le Hezbollah et le premier gagnant est les Forces libanaises

Les élections législatives ont réservé de grandes surprises et reflété, dans tous leurs chiffres, un rejet de la classe politique dirigeante, en particulier du Courant patriotique libre, et un rejet du Hezbollah en renversant ses principaux alliés, chrétiens, sunnites et druzes.

Le premier vainqueur de ces élections est le Parti des Forces libanaises, et le second est les forces de changement représentées par les vainqueurs de la société civile et les forces transformatrices issues de la révolution.

Quant au plus grand perdant, c’est le Hezbollah pour deux raisons. La première est qu’il a perdu des sièges clés qui appartenaient à ses alliés, qu’il n’a même pas pu sauver avec ses voix. Son secrétaire général, Sayyed Hassan Nasrallah, a déclaré que son bataille est de préserver les alliés, car il a perdu des sièges qui étaient pour le Mouvement patriotique libre depuis 2005. Comme cela s’est produit à Jezzine, par exemple, et pour les sunnites lors de la perte de Faisal Karami, et pour les druzes lors de la perte de Talal Arslan et Wiam Wahhab.

La deuxième raison est la baisse de la proportion d’électeurs chiites dans le sud, la Bekaa, et même à Jbeil, et la participation électorale chiite a atteint 40 %, contre 50 % en 2018.

Par conséquent, les chiites ont enregistré leur refus de voter, en plus d’un phénomène nouveau dans l’environnement du Hezbollah, qui a été la violation de la liste parti-Amal pour la première fois dans la troisième circonscription sud, avec un siège pour un candidat de la société civile.

Impossible également de s’arrêter à la bataille à majorité chiite Baalbek-Hermel, où le candidat des Forces libanaises, Antoine Habashi, a réussi à enregistrer une brèche remarquable et un bilan chrétien malgré toutes les tentatives du parti pour le faire tomber.

Alors que les candidats des Forces libanaises dans la plupart des circonscriptions ont remporté la majorité des suffrages chrétiens, et que le Parti Phalange a conservé ses sièges avec une nouvelle victoire enregistrée au Kesrouan, ainsi que les indépendants, les candidats du Courant patriotique libre ont marqué une avance sur les forces en termes de le nombre de voix au Kesrouan et au Akkar.

En ce qui concerne un phénomène nouveau et remarquable représenté par une victoire significative des candidats des listes de changement, il est à noter que leur victoire s’est faite aux dépens des alliés du Hezbollah, comme cela s’est produit avec notre nord dans le troisième nord. réalisé aux dépens du mouvement Marada, et dans le Chouf et Aley aux dépens du Courant patriotique libre, Arslan et Wahhab Et le phénomène de la société civile était un signe à l’intérieur des urnes chez les Druzes.

Une dernière note essentielle enregistrée dans les résultats des élections est le pourcentage de participation des électeurs sunnites et ses caprices politiques, de sorte que le boycott n’était pas un grand pourcentage, mais a chuté à Beyrouth II, par exemple, alors qu’il était clair que le casting des électeurs sunnites ses votes vers l’option souveraine, comme cela s’est produit à Tripoli, qui formait la représentation des Forces libanaises. C’est un phénomène remarquable qui ne peut être séparé de la scène politique sur laquelle les résultats des élections seront basés.