SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

L’essence en dollar…

Quand le Libanais se débarrasse d’un problème, un nouveau problème lui apparaît. C’est la situation à laquelle nous sommes arrivés.

La crise du pain et les files d’attente ne sont pas finis et des nouvelles sont apparues à l’horizon sur la dollarisation de l’essence.

Dans les détails, le 27 juillet, la Banque centrale a cessé de fournir 100 % du dollar nécessaire à l’importation d’essence selon la plateforme Sayrafa et est revenue sur le ton (15+85). Soit 85% selon Sayrafa et 15% selon le marché parallèle. S’agit-il d’un début de route et d’un désengagement progressif de la Banque centrale pour tout ce qui touche à cette substance?

C’est la situation du Libanais qui en est arrivé au point où il doit payer même au-delà de ses capacités pour n’importe quelle substance à condition qu’il ne fasse plus la queue. Assiste-t-on à une crise de l’essence?