SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 8 December 2022, Thursday |

L’État du Hezbollah manque de responsabilité

Il n’y a qu’au Liban que celui qui vole des chaussures et des ordinateurs portables usagés passe 7 mois en prison, mais quiconque se révolte contre l’injustice et la faim est convoqué pour enquête.

Toutes les personnes peuvent être touchées et tenues responsables, à l’exception de celles qui sont affiliées à un dirigeant, mais le chef au Liban est une milice, revendiquant la résistance, et en vertu de ce principe, il ne tient pas compte d’un pays et de la justice, ainsi que de la sécurité et de la sûreté.

Cette milice est un Étatlet qui a le droit de faire ce que les autres ne sont pas autorisés à faire. Il est interdit d’entrer dans ses zones, de nuire à ses individus, ou même de tenir responsables ceux qui le suivent, même pour les plus grands péchés.

Dans tous les pays civilisés, le commandement des armes est exclusivement entre les mains de l’État, tout comme les décisions sécuritaires et militaires, bien sûr, sauf au Liban. Merci à l’organisation terroriste Hezbollah et à ceux qui la soutiennent. Ce dernier a le droit de tirer sur les devantures des magasins, de faire sauter Beyrouth et de perturber le gouvernement parce que la responsabilité est interdite, une panne d’électricité sur l’explosion qui a secoué le sud dans un entrepôt d’armes appartenant au Hamas avec le soutien du Hezbollah, et d’autres incidents qui sont justifiés selon l’humeur du parti. Quant à la vérité et à la justice, c’est avec Dieu… Combien de temps?

Le contrôle de la milice iranienne du Hezbollah ne signifie qu’une chose, au revoir au pays et bienvenue dans un État.