SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

L’usine de Deir Ammar est hors service

Le grand chaos économique s’est traduit par une hausse importante du taux de change du dollar, qui va continuer à monter dans les prochains jours avec le déclin de l’intervention de BDL sur le marché, et avec elle va hausser les prix des denrées alimentaires sans aucun contrôle ou la responsabilité et les prix des carburants connaîtront une hausse importante demain avec la hausse du prix mondial du pétrole et du taux de change du dollar localement.

Sur le plan électrique, la centrale de Deir Ammar était complètement hors service, en raison de la pénurie de carburant.

L’experte juridique en affaires énergétiques, Christina Abi Haidar, a confirmé à Sawt Beirut International que le problème réside dans notre dépendance à une seule source d’énergie, à savoir l’Irak, alors que le plus gros problème apparaîtra fin septembre, lorsque l’accord avec l’Irak, qui nous attend pour régler les dettes de ce contrat différé, arrivera à échéance.

Commentant la controverse entre le ministre de l’Énergie et Mikati, Abi Haidar a confirmé que le différend est un différend d’intérêts et non dans l’intérêt du public et que la solution était de mener un appel d’offres transparent par le biais du service des appels d’offres pour obtenir le meilleur prix pour construire des usines au lieu de se rendre, et elle a avertie d’un été chaud et catastrophique si les choses n’étaient pas corrigées.